John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Polykystoses rénales et polykystoses hépatiques Volume 26, numéro 8, Octobre 2019

Figure 1

Tomodensitométrie abdominale après injection de contraste – Notons le développement focal et hétérogène (diamètre) des kystes rénaux et hépatiques.

Figure 2

Polykystose rénale autosomique dominante – Tomodensitométrie sans contraste des reins : hémorragies intrakystiques dans le rein gauche (densité > 50 UH).

Figure 3

Polykystose hépatique massive : présence d’ascite en lien avec une double obstruction, la gêne au flux veineux sus-hépatique et une compression cave inférieure par un volumineux kyste pré-rachidien.