John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Pochites : diagnostic et prise en charge Volume 15, supplément 1, Numéro spécial : MICI, L'essentiel en 2008

Auteurs
Service de gastroentérologie, centre hospitalier de Saintes, 17100 Saintes, Service de gastroentérologie, Hôpital Haut Leveque, 3600 Pessac

Si la coloproctectomie totale avec anastomose iléo-anale reste le traitement chirurgical de référence de la RCH, la pochite est la complication la plus fréquente à long terme de cette intervention. Le diagnostic de pochite est clinique, endoscopique et histologique. Il est indispensable d’éliminer les autres causes de dysfonctionnement du réservoir pouvant nécessiter un traitement spécifique. La majorité des malades répondent à un traitement antibiotique (métronidazole ou ciprofloxacine). Les probiotiques ont une place dans les formes réfractaires et peut-être en prévention primaire. Dans les formes chroniques, le budésonide et dans l’avenir l’alicaforsen pourraient être une alternative qu’il conviendra de confirmer par des études contrôlées.