John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Mastocytose – Manifestations digestives Volume 25, numéro 8, Octobre 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
Hôpital Saint-Antoine, Service de gastroenterologie et nutrition, 184, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75571 Paris Cedex 12, France
* Tirés à part

Les mastocytoses sont des maladies rares et hétérogènes, autant par leur présentation clinique et biologique que par leur pronostic ou leur traitement. On distingue classiquement les formes cutanées pures (90 %) et les formes systémiques (10 %). Parmi les nombreuses manifestations de cette maladie, les symptômes digestifs sont fréquents et sont parfois invalidant. Les symptômes gastro-intestinaux les plus fréquents sont les douleurs abdominales, la diarrhée, les nausées et vomissements. Ces manifestations cliniques sont soit en rapport avec la libération de médiateurs mastocytaires (comme l’histamine), soit la conséquence d’une infiltration tumorale. Les lésions observées peuvent concerner l’œsophage, l’estomac (avec notamment une grande fréquence d’ulcères), l’intestin grêle, le côlon et le rectum. La pathogénie de la symptomatologie gastro-intestinale n’est pas univoque. Le diagnostic de mastocytose repose sur des critères cliniques, biologiques, histologiques et moléculaires internationaux. Le diagnostic d’une atteinte gastro-intestinale est difficile car l’histologie peut être prise en défaut. Le traitement des symptômes gastro-intestinaux des mastocytoses est adapté à chaque patient selon la gravité du tableau clinique. Il comporte deux grands axes : le premier vise à prévenir et à limiter la dégranulation et/ou ses conséquences et le second a pour objectif de contrôler la prolifération tumorale mastocytaire.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International