John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Intérêt pronostique du TEP-TDM dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8

Tableaux

Auteurs
1 CHRU de Lille, Hôpital Claude Huriez, Service des maladies de l’appareil digestif, 59037 Lille cedex
2 CHRU de Lille, Hôpital Claude Huriez, Service de médecine nucléaire, Lille 59037 Lille cedex
* Correspondance
  • Mots-clés : tomographie par émission de positons, scanner, carcinome hépatocellulaire, impact pronostique, fluorodeoxyglucose (FDG), fluorocholine
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1846

La tomographie par émission de positons (ou TEP) couplée au scanner (ou TEP-TDM) est une technique d’imagerie nucléaire utilisant le plus souvent le fluorodéoxyglucose (FDG) qui s’est imposée en pratique clinique courante en oncologie et qui a révolutionné les pratiques et recommandations dans plusieurs cancers. Se basant principalement sur les voies de transport et de métabolisme du glucose, elle est largement utilisée pour ses performances diagnostiques, dans la réalisation du bilan d’extension tumoral, l’évaluation de la réponse au traitement ou encore la recherche de récidive. Le carcinome hépatocellulaire (ou CHC) reste une des causes majeures de mortalité par cancer dans le monde, cependant l’imagerie TEP au FDG ne fait actuellement pas partie des recommandations pour sa prise en charge, compte tenu d’une sensibilité trop faible pour le diagnostic dans la littérature. Au cours des dernières années, de plus en plus de données cliniques laissent penser que la TEP pourrait trouver sa place dans l’algorithme décisionnel de prise en charge du CHC et notamment avoir un impact pronostique important sur le devenir des malades. Dans cette mini-revue, nous rappelons les grands principes de la TEP et présentons les données récentes sur la valeur pronostique du TEP-TDM réalisé chez les patients atteints de CHC.