John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Algies anorectales « essentielles » Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Diaconesses Croix Saint-Simon, service de proctologie chirurgicale, 75020 Paris
2 Hôpital Henri-Mondor, service de physiologie-explorations fonctionnelles, 94010 Créteil
* Correspondance

Les algies anales « essentielles », caractérisées par un examen clinique normal et une imagerie aspécifique, sont fréquentes dans la population générale. Leurs mécanismes physiopathologiques sont globalement méconnus en dehors de la névralgie pudendale et la littérature scientifique pauvre. Les thérapeutiques s’articulent globalement de la même façon avec un traitement médicamenteux et en cas d’échec un traitement par infiltrations d’anesthésiants locaux même si celles-ci sont d’une efficacité médiocre. La névralgie pudendale (et parfois les coccygodynies) peut éventuellement relever de la chirurgie chez certains patients ultra-sélectionnés. La kinésithérapie semble également efficace dans la plupart de ces syndromes (en dehors de la névralgie pudendale) bien qu’elle soit souvent mal étudiée.