John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Qualité de vie chez les résidents sans syndrome démentiel vivant en institution gériatrique Article à paraître

Auteurs
1 Université de Tunis El Manar, Faculté de médecine de Tunis, Tunisie
2 Hôpital Razi, La Mannouba, Tunisie
* Correspondance

L’entrée en institution s’accompagne d’un changement du mode de vie de la personne âgée pouvant impacter sa qualité de vie (QDV). Notre objectif était d’évaluer la QDV dans un groupe de personnes âgées non démentes vivant en institution. Nous avons réalisé une enquête transversale auprès de 42 sujets âgés vivant au Centre de protection des personnes âgées de la Manouba. Le 36-item medical outcomes study short-form health survey a été utilisé. Toutes les dimensions des composantes physique et mentale de la QDV étaient altérées, avec un score moyen général inférieur à 66,7 pour tous les domaines. Dans le modèle final de la régression hiérarchique, ayant inclus les variables démographiques (âge et sexe), cliniques (niveau de dépendance et comorbidités), et psychosociales (dépression et soutien social), seul le soutien social a été significativement associé aux deux dimensions de la QDV. Renforcer le soutien social en institution est recommandé, notamment les activités favorisant l’interaction. Des politiques telles que les visites familiales et l’intervention des membres de la famille dans les soins fournis devraient être encouragés.