John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Les essais thérapeutiques dans la maladie à corps de Lewy : revue systématique de la littérature Volume 19, numéro 3, Septembre 2021

Tableaux

Auteurs
1 Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CM2R), Pôle de gériatrie, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, France
2 Équipe IMIS, laboratoire ICube, UMR 7357, Université de Strasbourg et CNRS, Strasbourg, France
* Correspondance

Contexte. Les maladies cognitives avec corps de Lewy se présentent sous deux formes : la maladie à corps de Lewy (MCL) et la démence parkinsonienne (DP), qui fait suite à l’évolution de la maladie de Parkinson. Il n’existe actuellement aucun traitement curatif de ces maladies cognitives avec corps de Lewy. Les essais thérapeutiques dans la MCL sont encore rares, du fait de la description récente de la maladie (courant des années 1960), ainsi que de ses premiers critères diagnostiques internationaux (1996). Méthode. Cet article propose une analyse bibliographique des essais thérapeutiques en relation avec la MCL au cours des cinq dernières années, y compris des patients atteints de DP. Les recherches ont été effectuées à partir des bases de données Clinicaltrials.gov et Pubmed.gov. Résultats. Nous avons répertorié 35 essais thérapeutiques sur Clinical Trials et 14 sur PubMed. Selon nos critères de temporalité, 21 essais ont été analysés. Parmi les 11 essais terminés dont les résultats étaient communiqués, deux molécules ont montré des résultats positifs : les deux essais avec le zonisamide (phase 2 et 3) ont montré un gain sur le syndrome parkinsonien et l’essai avec le neflamapimod (phase 2) un gain sur la cognition et la marche. Conclusion. Depuis quelques années, il existe une augmentation de l’effort de recherche thérapeutique dans la MCL, ce qui est cohérent avec la prévalence de cette maladie, environ 200 000 patients en France. Comparativement à d’autres maladies neuroévolutives cognitives, la recherche thérapeutique est largement insuffisante, alors que la proportion d’essais positifs est importante. Un traitement modifiant le cours évolutif de la MCL est absolument nécessaire compte tenu des conséquences fortes de celle-ci pour le patient et ses proches.