John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

La résistance bactérienne aux antibiotiques : stratégies de lutte One Health ou Global Health et normes sociales de comportement individuel Volume 21, numéro 4, Juillet-Août 2022

Auteurs
Analyse de l’article : Antibiotic resistance: moving from individual health norms to social norms in One Health and Global Health.
Hernando-Amado S, Coque TM, Baquero F, Martinez JL. Antibiotic resistance: moving from individual health norms to social norms in One Health and Global Health. Front Microbiol 2020 ; 11. Doi : 10.3389/fmicb.2020.01914.

Les bactéries résistantes aux antibiotiques peuvent apparaître chez les patients dont l’infection est traitée aux antibiotiques et dans l’environnement hospitalier (problème médical), mais sont aussi présentes dans les écosystèmes connectés à l’Homme (comme les animaux d’élevage, les denrées alimentaires d’origine animale, l’eau) et dans tous ceux qui sont localement interconnectés (problème One Health). De plus, étant disséminées sur toute la planète, elles constituent un lourd fardeau de santé publique pour toute société humaine (problème Global Health). Les auteurs de cet article indiquent que les mesures de lutte contre la sélection, la transmission et la persistance de l’antibiorésistance doivent être trouvées dans un cadre écologique et socio-économique. Elles ne peuvent se limiter à des réglementations visant à réduire les usages incorrects des antibiotiques. Les normes sociales, qui imposent un comportement individuel ou collectif favorable à la santé humaine globale, peuvent influencer positivement ces mesures.