JLE

Epilepsies

MENU

Épilepsie et dysfonctionnement de la mémoire Volume 18, supplément 2, Numéro spécial, Septembre 2006

Auteurs
Laboratoire Mémoire et Cognition, Unité de Psychopathologie et de Neuropsychologie, université Paul Valéry, Montpellier 3, France, JE 2497 Neuropsychologie et Cognition Auditive, Université Charles de Gaulle Lille 3, Villeneuve d’Ascq, France, Unité d’Épilepsie, hôpital de la Salpêtrière, Paris

Les troubles de la mémoire épisodique sont les déficits cognitifs les plus fréquemment rencontrés chez les patients épileptiques et notamment dans les cas d’épilepsie pharmacorésistante. Ils constituent la caractéristique dominante de la phase interictale. En effet, les zones épileptogènes perturbent généralement le fonctionnement des structures temporales ou frontales dont le rôle dans la mémoire épisodique est bien connu. Ces troubles mnésiques, qui se manifestent différemment en fonction de la latéralisation et de la localisation de la lésion, peuvent affecter considérablement la vie quotidienne. Bien qu’inégalement explorée, l’évaluation approfondie des différents systèmes mnésiques (épisodique, sémantique, de travail, procédurale ou de représentation perceptive) apporte des indices cliniques qui contribuent au diagnostic de l’épilepsie et fournit des indications pronostiques sur le devenir cognitif du patient après traitement.