John Libbey Eurotext

Infection du système nerveux central et épilepsies Volume 6, supplément 1, Supplement, December 2004

Auteurs
Service de neurologie, CHU de Nancy, France, Service de neuroradiologie, CHU de Nancy, France

La survenue récente de crises d’épilepsie (CE) partielles, partielles secondairement généralisées ou apparemment généralisées d’emblée de type tonicocloniques représente une circonstance diagnostique fréquente d’une infection du système nerveux central (méningites, encéphalites, abcès unique ou multiples, empyhèmes sous-duraux). Le déclenchement d’un état de mal d’origine infectieuse correspond à un facteur de gravité dans la prise en charge thérapeutique. Le diagnostic évoqué selon le contexte clinique, l’origine géographique, est confirmé par le scanner ou l’IRM encéphalique dont les aspects peuvent être caractéristiques d’une étiologie parasitaire, mycotique, bactérienne ou virale. La normalité des explorations morphologiques n’écarte pas cependant l’origine infectieuse de CE récentes, notamment d’une méningite quel que soit l’âge, mais surtout chez l’enfant. De même, la survenue de CE au cours d’une méningite doit faire rechercher un abcès cérébral. Le traitement antiépileptique à la phase aiguë est de règle. Ses indications à distance dans le but de prévenir une épilepsie séquellaire dépendent du type d’infection et des possibilités de thérapeutiques anti-infectieuses. Le risque de récidive de CE est le plus important en cas d’encéphalite ou d’abcès cérébral. Dans un contexte traumatique, l’infection du système nerveux central majore le risque de survenue d’une CE post-traumatique.