John Libbey Eurotext

Epileptic Disorders

The Educational Journal of the

Deep brain stimulation in epilepsy with particular reference to the subthalamic nucleus Volume 4, supplément 3, Supplement 3, December 2002

Auteurs
Dept of Neurosurgery, CHU Michallon, BP 217 X, 38043 Grenoble Cedex, France.
  • Page(s) : 83-93
  • Année de parution : 2002

Stimulations intracérébrales profondes en épilepsie : rôle particulier du noyau sub-thalamique. De nouvelles approches chirurgicales de stimulation cérébrale profonde sont en cours de développement afin d'apporter une solution thérapeutique aux patients souffrant d'une épilepsie pharmaco-résistante et qui ne peuvent pas bénéficier d'une chirurgie conventionnelle de résection. Plusieurs cibles ont déjà été " stimulées " dans le passé telles que le cervelet, le thalamus ainsi que le noyau caudé. Récemment, plusieurs travaux expérimentaux ont montré la possibilité de contrôler certains types de crises épileptiques après inhibition pharmacologique ou par stimulation à haute fréquence (SHF) du noyau sub-thalamique (STN). Sur la base de ces données mais aussi en raison de notre expérience acquise dans le traitement de la maladie de Parkinson, nous avons débuté un programme de stimulations cérébrales profondes du noyau subthalamique à haute fréquence (STN-SHF) chez cinq malades souffrant d'une épilepsie pharmaco-résistante inopérable. Trois patients, tous porteurs d'une épilepsie interressant la région centrale, ont vu leur nombre moyen de crises amélioré de 67 % à 80 %. Un quatrième patient présentant une épilepsie myoclonique sévère (syndrome de Dravet) a pu être également amélioré, avec cependant une réduction du nombre de crises ne dépassant pas 50 %. Seul le dernier patient présentant une épilepsie de la région insulo-temporale gauche dans le cadre d'une épilepsie autosomique dominante du lobe frontal n'a pu être amélioré par la STN-SHF.