John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Oncolor a dix ans : l’âge de raison pour le réseau de santé lorrain en cancérologie Volume 91, numéro 7, Juillet - Août 2004

Auteurs
Médecin, Institut Curie, 26 rue d’Ulm, 75005 Paris, ancien président d’Oncolor, Directeur, Polyclinique Gentilly, Nancy, Médecin, Centre hospitalier, Verdun, Directeur, Centre hospitalier, Sarrebourg, Médecin, responsable système d’information Oncolor, Médecin, Polyclinique Gentilly, Nancy, Médecin, responsable système d’information Oncolor, Médecin, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre -lès-Nancy, Médecin, Centre hospitalier, Mont-Saint-Martin, Directeur général, Centre hospitalier régional, Metz-Thionville, Médecin, Centre hospitalier, Verdun, Directeur, Centre hospitalier, Remiremont, Pharmacien, Centre hospitalier universitaire, Nancy, Médecin, Clinique Claude-Bernard, Metz, Médecin, Centre hospitalier, Epinal, Médecin, Centre hospitalier universitaire, Nancy, nouveau président d’Oncolor, Secrétaire de coordination du réseau Oncolor, Médecin, Président de l’Union régionale des médecins libéraux de Lorraine, Médecin, Centre hospitalier régional, Metz-Thionville, P. Bey

Oncolor, réseau de santé en cancérologie, est né en Lorraine il y a dix ans de la volonté d’un groupe de praticiens qui a travaillé en parfaite synergie avec les différents professionnels de terrain, les directions et présidents de CME des établissements concernés, les médecins libéraux, l’ARH et l’Urcam. La dimension a été d’emblée régionale avec un respect des équilibres entre les différentes composantes, évitant ainsi les luttes de pouvoir. Les réalisations du réseau à ce jour sont : la reconnaissance des sites hospitaliers selon trois niveaux de graduation selon les moyens à disposition (sites hautement spécialisés, sites spécialisés et sites associés) ; la définition d’un cahier des charges spécifique pour les pharmacies hospitalières ayant permis notamment la généralisation des préparations centralisées des chimiothérapies sous la responsabilité d’un pharmacien ; l’organisation de la pluridisciplinarité par la rédaction et la diffusion par internet de référentiels régionaux de bonne pratique établis par des groupes pluridisciplinaires (86 à ce jour accessibles à tous, malades compris, sur internet) ; la conception, l’évaluation et la mise à disposition d’un logiciel d’aide à la proposition thérapeutique (Kasimir) ; la formalisation des comités de concertation pluridisciplinaire dans toute la région avec une procédure commune. Le site internet www.oncolor.org a été ouvert au public en décembre 2001 après en avoir informé l’ensemble des médecins. Le système d’information d’Oncolor s’inscrit dans une réflexion régionale avec une mutualisation des moyens avec les autres réseaux lorrains. Enfin, le réseau s’est investi dans des formations diversifiées médicales et paramédicales. Son budget de fonctionnement est passé de 47 000 euros/an à plus de 700 000 euros en 2002. En conclusion, construire un réseau est une aventure passionnante. Il faut savoir évoluer vers une professionnalisation en respectant l’objectif premier : quel que soit son lieu de consultation, tout malade doit pouvoir bénéficier du traitement le plus adapté à son cas particulier.