John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Le récepteur du facteur de croissance épidermique (EGF) dans les carcinomes des voies aérodigestives supérieures Volume 94, supplément 6, Suppl. FMC numéro 7 : Thérapeutiques ciblées : malades sélectionnés

Auteurs
Institut Gustave Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif.

Le récepteur de l’EGF (epidermal growth factor) ou EGFR est fréquemment surexprimé dans les carcinomes des voies aérodigestives supérieures (VADS) et cette surexpression est généralement associée à un pronostic défavorable. Le blocage de la voie de signalisation EGFR augmente la réponse apoptotique, entraine une diminution des capacités de réparation de l’ADN, une inhibition de l’angiogenèse et de la migration des cellules tumorales. Cela suggère l’intérêt des associations entre inhibiteurs de l’EGFR et agents cytotoxiques, en particulier les radiations ionisantes, avec des données cliniques récentes qui font de cette association une option thérapeutique prometteuse dans la prise en charge des cancers des VADS.