John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Intérêt de l’échographie‐Doppler pour évaluer l’efficacité d’un traitement anti‐angiogénique par thalidomide dans le cancer du rein métastatique Volume 91, numéro 7, Juillet - Août 2004

Auteurs
Unité d’échographie, Département d’imagerie Laboratoire d’imagerie du petit animal, Pavillon de recherche PR2 Unité d’immunothérapie, Institut Gustave‐Roussy, 39 rue Camille‐Desmoulins, 94805 Villejuif

But : Déterminer l’intérêt de l’échographie‐doppler couleur (EDC) pour évaluer l’efficacité d’une molécule anti‐angiogénique, le thalidomide. Matériels et méthodes : Quarante patients porteurs de cancer du rein métastatique ont été inclus dans un essai thérapeutique de phase II testant l’effet anti‐angiogénique du thalidomide. Vingt‐huit patients avaient des cibles évaluables par échographie. Avant traitement, 59 cibles ont été étudiées avec mesure du plus grand diamètre et du volume. L’étude de la vascularisation au doppler couleur a été possible dans 54 cibles. La richesse vasculaire a été évaluée de façon semi‐quantitative. Un examen comparatif a été réalisé toutes les 6 semaines au cours de traitement. Résultats : Avant traitement, le plus grand axe médian des tumeurs était de 51 mm et le volume médian de 41 cm3, plus de 10 vaisseaux étaient visibles dans 57 % des cibles. Une corrélation entre le volume et la richesse vasculaire a été montrée par l’EDC. Une diminution de la vascularisation suivie d’une stabilisation du volume ou, à l’inverse, une augmentation du nombre de vaisseaux précédant une reprise évolutive ont été observées. Conclusion : L’EDC permet une évaluation fiable et reproductible de la taille et la vascularisation tumorale.