John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Hypoxie, HIF1α et récepteur aux œstrogènes Volume 91, numéro 9, Septembre 2004

Auteur
Université René-Descartes, U-490 Inserm, 45 rue des Saints-Pères, 75270 Paris Cedex

L’adénocarcinome mammaire est l’une des plus fréquentes néoplasies des pays occidentaux. Le récepteur à l’œstradiol est fréquemment impliqué dans la genèse de ce cancer. Des études expérimentales et cliniques montrent que l’hypoxie pourrait contribuer à la propagation tumorale, à la progression maligne et à la résistance au traitement. Cette revue propose de donner un aperçu général sur ces deux voies de signalisation et de montrer leur importance et leur possible interaction dans les cancers mammaires hormono-dépendants.