JLE

Annales de Gérontologie

MENU

Diabète et cognition chez le sujet âgé Volume 2, numéro 2, avril 2009

Auteurs
Médecine Interne Gériatrique et Université F. Rabelais, Tours, CMRR région Centre, CHU de Tours, Inserm U930, Tours, Médecine interne et Université F. Rabelais, Tours

Le diabète de type 2 est un facteur de risque vasculaire connu. Chez le sujet âgé, il est associé à un risque accru de démence, non seulement de démence vasculaire, mais également de maladie d’Alzheimer ou encore de démence mixte. En marge de la démence, le diabète de type 2 peut être responsable d’un déclin cognitif, sans toutefois que les troubles ne répondent aux critères actuels de démence. L’origine de ces troubles est vraisemblablement multifactorielle et ne se limite pas au seul rôle des lésions vasculaires. Chez le sujet âgé, l’évaluation du fonctionnement cognitif est donc importante au cours du suivi d’un diabète de type 2. Le repérage de ces troubles cognitifs a toute son importance en raison de leurs conséquences possibles en terme d’observance des traitements, mais aussi parce qu’ils conduisent à une prise en charge adaptée.