John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Syndrome d’activation macrophagique révélant un carcinome colique A propos d’un cas Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’hématologie, Hôpital militaire Avicenne, Marrakech, Maroc
2 Service d’hématologie, Hôpital militaire Avicenne, Marrakech, Maroc
* Correspondance

Le syndrome d’activation macrophagique (SAM) est un état d’hyper-inflammation qui résulte d’une sécrétion accrue des cytokines pro-inflammatoires, responsables de l’activation inappropriée et de la prolifération de cellules issues de la lignée lymphohistiocytaire. Il associe des signes cliniques, des anomalies biologiques et des images d’hémophagocytose. C’est une atteinte rare mais grave, qui peut être « primaire » ou « secondaire » à une infection, une néoplasie, ou une maladie auto-immune. L’étiologie cancéreuse par tumeur solide est exceptionnelle. Nous rapportons ici un cas de SAM ayant révélé un carcinome colique avec métastase médullaire chez un patient de 62 ans. Le SAM peut compliquer ou révéler une tumeur solide dans seulement 1,6 % des cas, notamment lorsqu’il existe des métastases médullaires. Cette association a rarement été rapportée dans la littérature, et ce seulement à travers des cas isolés. Chez notre patient le SAM est associé à un néo colique avec métastases osseuses. Celles-ci sont moins fréquentes que les métastases hépatiques et pulmonaires. Le SAM est une pathologie grave avec une mortalité élevée, liée à une activation inappropriée du système immunitaire. Le traitement à visée étiologique est nécessaire et peut être suffisant.