John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Les virus leucosiques aviaires ALV-J : origine et maîtrise de l’émergence rétrovirale Volume 8, numéro 5, septembre-octobre 2004

Auteurs
Laboratoire de virologie moléculaire et immunologie, UR086 INRA Bio-agresseurs, Santé et Environnement, Centre INRA de Tours, 37380 Nouzilly, Laboratoire virologie et barrière d’espèces, UR086 INRA Bio-agresseurs, Santé et Environnement, Centre INRA de Tours, 37380 Nouzilly

À la fin des années 1980, une nouvelle pathologie rétrovirale, appelée myélocytomatose, est apparue dans certains élevages aviaires en Grande-Bretagne. Cette maladie infectieuse s’est rapidement propagée dans le monde entier, y compris en France. Le virus responsable de cette affection a été identifié comme appartenant à un nouveau sous-groupe de virus leucosiques aviaires, l’ALV-J. Nous présentons dans cet article les particularités génomiques et biologiques de ce virus. La caractérisation de ce virus a permis l’identification de nouvelles séquences rétrovirales endogènes aviaires. Si l’épidémie a, semble-t-il, été rapidement endiguée, cet exemple montre que le risque demeure de voir apparaître de nouveaux rétrovirus pathogènes dans l’espèce aviaire.