John Libbey Eurotext

Virologie

Les virus influenza de type A dans le complexe respiratoire porcin Volume 21, numéro 5, Septembre-Octobre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Anses, Laboratoire Ploufragan-Plouzané, Unité Virologie Immunologie Porcines, BP 53, 22440 Ploufragan, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : virus influenza A, porc, complexe respiratoire porcin, Mycoplasma hyopneumoniae, co-infection
  • DOI : 10.1684/vir.2017.0709
  • Page(s) : 225-38
  • Année de parution : 2017

Les maladies respiratoires constituent un problème majeur en élevage porcin. Celles-ci résultent souvent d’infections multiples, par plusieurs agents pathogènes à tropisme respiratoire, phénomène connu sous le nom de complexe respiratoire porcin (PRDC). Les virus influenza porcins de type A (swIAV) touchent la moitié des élevages français et sont souvent isolés dans des cas de PRDC. La sévérité de la grippe est fortement influencée par la présence d’autres pathogènes respiratoires mais les interactions entre ces micro-organismes sont encore mal connues. Le développement de modèles expérimentaux de co-infections est nécessaire à la compréhension des mécanismes sous-jacents à l’exacerbation de la grippe, prérequis indispensable pour l’amélioration des mesures de maîtrise de la maladie. Cette revue présente une synthèse des connaissances actuelles sur la grippe chez le porc, son implication dans le PRDC et des résultats des études de co-infections impliquant des swIAV menées in vivo. Les mécanismes responsables de l’aggravation du syndrome grippal dans le cas de la co-infection avec Mycoplasma hyopneumoniae (Mhp) sont plus particulièrement discutés, le modèle expérimental de co-infection swIAV/Mhp ayant été le plus étudié à ce jour. Dans ce cas, la sévérité de la grippe est due à des réponses inflammatoires additionnelles plutôt qu’à des effets synergiques entre les deux pathogènes.