John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

L’autophagie au cours des infections virales : une épée à double tranchant Volume 17, numéro 5, Septembre-Octobre 2013

Auteurs
Institut Pasteur, Laboratory of Dendritic Cell Immunobiology, Inserm U818, 25-26 rue du Docteur-Roux, 75015, Paris, France

Au cours de l’évolution, les organismes vivants ont été confrontés à différentes pressions environnementales. Afin de s’adapter, les cellules ont dû modifier certaines de leurs voies intracellulaires. L’autophagie, un mécanisme cellulaire ancestral impliqué dans le maintien de l’homéostasie et la survie des cellules, est un bon exemple de ce concept biologique. Le dialogue constant entre les infections virales et les mécanismes de défense de l’hôte a grandement influencé les relations entre l’autophagie et les virus : bien que l’autophagie s’avère un mécanisme efficace pour lutter contre certaines infections virales, des virus plus opportunistes ont su s’adapter et manipuler l’autophagie pour leur propre bénéfice.