JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

La cécité corticale : sémiologie, étiologie et perspectives de prise en charge neuropsychologique Volume 5, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2013

Auteur
Fondation ophtalmologique Rothschild, CNRS UMR 8158, unité fonctionnelle vision et cognition & LPP, 25, rue Manin, 75019 Paris, France

La cécité corticale est une perte de sensation visuelle liée à des lésions atteignant les voies optiques en arrière du corps genouillé latéral et plus particulièrement les cortex visuels primaires. Les connaissances sur le fonctionnement visuel ont connu une progression considérable ces 20 dernières années, en partie grâce à l’amélioration des techniques d’investigation mais surtout grâce à la convergence des données provenant des différentes approches : psychophysique, psychologie cognitive, neurophysiologie et neuropsychologie. Cet enrichissement mutuel induit une meilleure compréhension des troubles neurovisuels complexes tels que la cécité corticale chez l’enfant et chez l’adulte, permet de mettre au point de nouvelles techniques de rééducation et d’en suivre la récupération grâce aux progrès de l’imagerie cérébrale fonctionnelle. En parallèle, l’étude de ces troubles et la façon dont les processus visuels se désorganisent à la suite d’une lésion occipitale nous informent sur les processus cognitifs impliqués dans la perception visuelle à l’état normal.