John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Panorama des poxvirus : émergence du monkeypox Volume 27, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12
  • Figure 13
  • Figure 14
  • Figure 15
  • Figure 16
  • Figure 17
  • Figure 18
  • Figure 19
  • Figure 20
  • Figure 21
  • Figure 22
  • Figure 23
  • Figure 24

Tableaux

Auteurs
1 Service de pédiatrie, CHU Timone, Marseille, France
2 Médecins sans Frontières Téléexpertise, Toronto, Canada
3 Service de dermatologie, HIA Sainte-Anne, Toulon, France
* Correspondance
  • Mots-clés : poxvirus, monkeypox, variole, vaccine, cowpox, Orf, Molluscum contagiosum
  • DOI : 10.1684/mst.2017.0653
  • Page(s) : 29-39
  • Année de parution : 2017

Un panorama des infections à poxvirus est dressé : la variole, éradiquée, fait toujours l’objet d’une surveillance du fait d’un risque potentiel de réintroduction accidentelle ou volontaire par le bioterrorisme ; le monkeypox virus et le cowpox virus sont considérés comme émergents avec un fort risque de diffusion du fait de l’augmentation des transports internationaux, de la mode des nouveaux animaux de compagnie et de la perte de la protection vaccinale antivariolique ; le molluscum contagiosum bien qu’à l’origine d’infections bénignes, est particulièrement fréquent chez l’enfant et constitue chez l’adulte un marqueur de risque d’infection sexuellement transmissible ou peut révéler, en cas de profusion, un Sida.