John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Psychothérapie d’une patiente hallucinée chronique Volume 94, numéro 9, Novembre 2018

Auteur
Psychiatre, praticien hospitalier, psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, directeur du Centre de psychanalyse É. et J. Kestemberg, Association de santé mentale dans le 13e arrondissement de Paris, 11, rue Albert Bayet, 75013 Paris, France
* Correspondance
  • Mots-clés : hallucination, psychose, cas clinique, psychothérapie, élaboration psychique
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1870
  • Page(s) : 735-41
  • Année de parution : 2018

Le terme de psychothérapie connaît actuellement une extension considérable, et en même temps un processus de systématisation et de codification. Cette codification ne prend pas en compte la psychothérapie de la pratique courante, pourtant pratiquée avec la plupart des patients. La détermination de la base commune de toute psychothérapie part du principe que le psychisme humain est un appareil ou fonction de l’organisme, produisant un certain travail, et dont la naissance, l’entretien et les changements nécessitent la contribution d’autres psychismes humains. Dès lors, la base commune de toute psychothérapie apparaît comme une entreprise de travail psychique partagé à des fins thérapeutiques.