John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place de la radiothérapie interne vectorisée dans le traitement des tumeurs neuroendocrines Volume 26, supplément 5, Décembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteur
1 Hôpital Cochin, Service de gastroentérologie et d’oncologie digestive, 27 rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris
2 Unité INSERM U1016, Faculté de médecine, Université de Paris, Paris
* Correspondance

La radiothérapie interne vectorisée (RIV) est une forme de radiothérapie systémique qui permet l’administration ciblée de radionucléides aux cellules tumorales exprimant en grande quantité des récepteurs de la somatostatine. Les deux radiopeptides les plus couramment utilisés pour la RIV sont le 90Y-DOTATOC et le 177Lu-DOTATATE. Ces radiomarqueurs sont utilisés depuis plusieurs années dans le traitement des tumeurs neuroendocrines (TNE) avancées. Récemment, l’étude de phase III randomisée NETTER-1 a comparé le 177Lu-DOTATATE à l’octréotide retard à forte dose (double dose) chez des patients atteints de TNE iléales métastatiques et a prouvé, dans cette situation, son efficacité. Des signaux forts en faveur d’une efficacité similaire semblent exister dans les autres TNE. Dans cette mise au point, focalisée sur la RIV dans les TNE gastro-entéro-pancréatiques et pulmonaires, sont abordées les modalités de traitement, les indications validées et potentielles ainsi que la tolérance du traitement.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International