John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place de la radiothérapie interne vectorisée dans le traitement des tumeurs neuroendocrines Volume 26, supplément 5, Décembre 2019

Figure 1

Patiente de 73 ans suivie pour une tumeur neuroendocrine du grêle de grade 2 (Ki67 : 10 %) avec une maladie progressive au niveau hépatique, ganglionnaire et osseux et présentant une fixation intense (Score de Krenning à 3-4) à l’octréoscanner.

Figure 2

Patient de 45 ans présentant une tumeur neuroendocrine de l’iléon avec des lésions hépatiques et péritonéales. Octréoscanner pré-thérapeutique (A, B) mettant en évidence une fixation péritonéale, hépatique et un ganglion sus-claviculaire. Octréoscanner après radiothérapie interne vectorisée (C, D) mettant en évidence une extinction de la fixation.