John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Maladie thromboembolique veineuse et grossesse Volume 24, numéro 2, Mars-Avril 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
1 Groupe hospitalo-universitaire Caremeau, CHU, Consultation et laboratoire d’hématologie, Place du Pr. Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France
2 Université de Montpellier, UPRES EA 2992 « Caractéristique féminine des dysfonctions des interfaces vasculaires caFéDIVa », 34090 Montpellier, France
* Tirés à part

La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) de la grossesse est une complication de risque absolu faible, dont les facteurs de risque (FdR) épidémiologique, qui diffèrent avant et après l’accouchement, sont maintenant bien étayés. Elle ne bénéficie pas d’algorithmes diagnostics spécifiques validés. Son traitement repose sur les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) à posologie curative, ici encore sans évidence démontrée. La transition des FdR à la prophylaxie basée sur les HBPM reste délicate, non argumentée par de la recherche clinique convaincante, repose sur des consensus d’experts multiples et parfois dissonants, sans indications issues d’analyses médico-économiques. Un effort majeur de clarification basée sur les évidences reste à déployer.