John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Données actuelles sur la maladie de Biermer Volume 15, numéro 6, novembre-décembre 2009

Auteurs
Service de médecine interne, CHU Le Dantec, Dakar, Sénégal

Le but de notre étude était de décrire les caractéristiques cliniques biologiques et thérapeutiques de la maladie de Biermer au Sénégal. Patients et méthode. Nous avons effectué une étude rétrospective transversale de janvier 2000 à décembre 2007 de 26 dossiers de patients présentant une mégaloblastose médullaire, avec baisse de la vitamine B12 sérique, atrophie gastrique, présence d’Ac antifacteur intrinsèque et/ou anticellules pariétales. Résultats. Les patients (15 F et 11 H) avaient un âge moyen de 51 ans. Le délai moyen au diagnostic était de 16 mois avec des extrêmes de 6 et 48 mois. Les manifestations révélatrices étaient : l’anémie dans tous les cas, les épigastralgies dans 61,5 % des cas, et des manifestations neurologiques dans 42,3 % des cas et cutanées dans 42,3 % des cas. Le taux d’hémoglobine moyen était égal à 6,2 g/dL (1,3-11 g/dL). La vitaminémie B12 était abaissée chez 22 patients. Les anticorps antifacteurs intrinsèques étaient fortement positifs dans 50 % des cas. L’histologique notait une gastrite atrophique chronique dans 86 % des cas. Tous nos patients ont présenté une crise réticulocytaire au 8 e jour de la vitaminothérapie B12. Conclusion. Dans notre étude, la principale circonstance de découverte de la maladie est une anémie macrocytaire avec mélanodermie, une atteinte digestive et neurologique. Le traitement de la maladie de Biermer reste la vitaminothérapie B12 par voie intramusculaire. Cependant, l’utilisation per os est de plus en plus admise.