John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Cancer bronchique non à petites cellules avancé : intérêt de la chimiothérapie dans le contrôle des symptômes Volume 90, numéro 10, Octobre 2003

Auteurs
Service des maladies respiratoires, Hôpital d‘instruction des Armées Percy, 101, avenue Henri‐Barbusse, BP406, 92140 Clamart Service d‘oncologie, Hôpital d‘instruction des armées du Val‐de‐Grâce, 75015 Paris Service de pneumologie, Hôpital d‘instruction des Armées Clermont‐Tonnerre, 29240 Brest
  • Mots-clés : cancer bronchique non à petites cellules, chimiothérapie, contrôle des symptômes, projet de vie
  • Page(s) : 917-8
  • Année de parution : 2003

La chimiothérapie dans le cancer bronchique non à petites cellules avancé reste un sujet de controverse compte tenu de son caractère purement palliatif et des coûts qu‘elle occasionne. Elle est pourtant clairement bénéfique car elle augmente la survie et, surtout, améliore la qualité de vie. À côté de ces critères techniques, deux autres notions interviennent dans la décision thérapeutique : le contrôle des symptômes et le « projet de vie » personnalisé du patient. La prise en charge consiste alors à proposer un compromis acceptable et individualisé à chaque situation. ▴