John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Recommandations pour l’analyse du liquide céphalorachidien au cours des leucémies aiguës Volume 75, numéro 5, Septembre-Octobre 2017

Auteurs
Jean-François Lesesve Pour le Groupe francophone d’hématologie cellulaire (GFHC) 4
1 Service d’hématologie biologique, Centre de biologie et pathologie Est, LBMMS, Hospices civils de Lyon, France
2 Laboratoire d’hématologie, AP-HP Robert Debré, Paris, France
3 Laboratoire d’hématologie, CHU Côte de Nacre, Caen, France
4 Service d’hématologie biologique, CHU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : liquide cérébrospinal, leucémie aiguë, recommandation
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1250
  • Page(s) : 503-12
  • Année de parution : 2017

L’identification cytologique de blastes dans le liquide céphalorachidien (LCR) au cours des hémopathies aiguës, lymphoïdes ou myéloïdes, de l’adulte et de l’enfant, au diagnostic initial ou lors de leur évolution conduit au diagnostic d’infiltration blastique méningée. La mise en place de thérapeutiques basées sur un risque « méningé », selon une classification standard internationale, a permis de réduire le nombre de rechutes cérébroméningées. Établie en 1993, cette classification permet, d’uniformiser les approches thérapeutiques en fonction du status de l’atteinte méningée. Basée sur la numération des hématies, des éléments nucléés, la présence de blastes, elle nécessite de disposer d’un mode opératoire uniforme pour obtenir des résultats d’analyse comparables entre laboratoires de biologie médicale. Afin d’améliorer la qualité d’analyse du LCR dans les leucémies aiguës, des recommandations préanalytiques (délai d’acheminement), analytiques (cytocentrifugation, addition de sérum enrichi en protéine, vitesse et durée de cytocentrifugation) et postanalytiques (durée de conservation) sont établies par le Groupe francophone d’hématologie cellulaire.