JLE

Virologie

MENU

Rôle des protéines HBe et HBc du virus de l’hépatite B dans l’hépatocarcinogenèse Volume 27, numéro 6, Novembre-Décembre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.
Auteurs
1 Laboratoire de virologie, CHU Angers, F-49000 Angers, France
2 Univ Angers, HIFIH, SFR ICAT, F-49000 Angers, France
* Correspondance : C. Lefeuvre

L’infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB) est l’un des facteurs les plus fréquemment associés au carcinome hépatocellulaire (CHC). Cependant, la pathogenèse de l’hépatocarcinogenèse médiée par le VHB n’est pas clairement définie. La persistance de l’infection par le VHB est associée à la pathogenèse du CHC, et diverses protéines du VHB semblent être impliquées dans le mécanisme de cette persistance. Les données actuellement disponibles suggèrent que la protéine Core (HBc), composant structural de la nucléocapside virale, et la protéine HBe du VHB, protéine non structurale du VHB pouvant agir à la fois comme un tolérogène et un immunogène, jouent un rôle potentiel dans le développement du CHC. Des travaux montrent que les deux protéines seraient capables de perturber diverses voies impliquées dans la carcinogenèse du foie en favorisant entre autres le maintien de la signalisation proliférative, la résistance à la mort cellulaire, l’inflammation permettant ainsi le développement de tumeurs et l’échappement à la destruction immunitaire.

Cette revue résume les différentes voies de signalisation par lesquelles la protéine HBc et la protéine HBe (et ses précurseurs) peuvent promouvoir l’hépatocarcinogenèse.