JLE

Virologie

MENU

Les viroïdes : des ARN infectieux non codants Volume 28, numéro 3, Mai-Juin 2024

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

  • Figure 5.

Tableaux

Auteurs
Groupe ARN, Département de Biochimie et Génomique fonctionnelle, Faculté de Médecine et des Sciences de la santé, Pavillon de Recherche appliquée au cancer, Université de Sherbrooke, 3201 rue Jean-Mignault, Sherbrooke, Québec, Canada, J1E 4K8
* Correspondance : C. Adkar-Purushothama, Jean-P. Perreault

Les viroïdes sont les plus petits ARN non codants (entre 246 et 401 nucléotides) infectieux connus comme étant hautement structurés et se répliquant de manière autonome dans les plantes hôtes. Bien qu’ils ne codent pour aucun peptide, les viroïdes induisent des symptômes visibles chez les plantes hôtes sensibles. Cet article résume leurs propriétés physiques et biologiques, les maladies causées par ces derniers et rapporte leur importance chez les plantes. Les mécanismes sous-jacents à l’expression des symptômes chez les plantes hôtes, leur détection et les stratégies pour prévenir les maladies sont également développés.