John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Les filovirus Volume 11, numéro 2, Mars-avril 2007

Auteurs
Unité de biologie des infections virales émergentes, Institut Pasteur, 21 avenue Tony-Garnier, 69365 Lyon, Inserm, Laboratoire P4 Jean Mérieux, Lyon
  • Mots-clés : filovirus, virus Marburg, virus Ebola, mortalité, transmission interhumaine, prévention
  • DOI : 10.1684/vir.2007.0075
  • Page(s) : 105-20
  • Année de parution : 2007

Découverts depuis bientôt 40 ans, les filovirus Marburg et Ebola sont régulièrement responsables de fièvres hémorragiques virales toujours aussi meurtrières. Malgré la multiplication des recherches, peu de progrès ont été faits sur leur connaissance : leur réservoir n’est pas clairement identifié, les mécanismes expliquant leur très haut pouvoir pathogène ne sont pas clairement élucidés et sembleraient liés avant tout à une réponse immune défective ou inadaptée. Aucune thérapeutique spécifique n’est encore disponible chez l’homme ; cependant, des résultats encourageants ont été obtenus lors d’essais expérimentaux chez les primates non humains avec une protéine recombinante anticoagulante de nématode, ou des phosphorodiamidate morpholino-oligomères (PMO) antisens ainsi que d’ARN interférents (siRNA) ciblés sur la polymérase du virus. En vaccinologie, d’excellents résultats ont été obtenus chez les macaques avec des vaccins recombinants VSV exprimant la GP des filovirus ou bien adénovirus exprimant la GP et la NP des filovirus.