John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Le virus BK et physiopathologie des maladies associées Volume 23, numéro 1, Janvier-Février 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Hôpitaux universitaires de Strasbourg,
Laboratoire de virologie,
3, rue Koeberlé,
67000 Strasbourg, France
2 Université de Strasbourg,
Inserm, UMR-S 1109,
3, rue Koeberlé,
67000 Strasbourg, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : polyomavirus, réponse immunitaire, transplantation
  • DOI : 10.1684/vir.2019.0757
  • Page(s) : 7-22
  • Année de parution : 2019

Le virus BK (BKV) est un polyomavirus persistant dans l’organisme, largement répandu dans la population mondiale. Il est responsable d’atteintes majeures chez l’immunodéprimé : la néphropathie à BKV (BKVN) chez les transplantés rénaux et la cystite hémorragique (CH) chez les receveurs de cellules souches hématopoïétiques. À ce jour, il n’existe pas de traitement antiviral spécifique contre le BKV. Une meilleure compréhension de la physiopathologie des infections associées au BKV, notamment chez l’immunodéprimé, permettrait de concevoir des moyens de prévention et de prise en charge adaptés. Après une description détaillée des caractéristiques génomiques du virus, de son cycle de réplication et des modèles d’étude disponibles, les mécanismes physiopathologiques et immunitaires impliqués dans l’infection par le BKV sont développés et discutés dans cette revue.