JLE

Virologie

MENU

La protéine L des Mononegavirales Volume 16, numéro 4, Juillet-Août 2012

Auteurs
Harvard Medical School, Department of Microbiology and Molecular Genetics, New Research Building, Rm. 940 77, avenue Louis-Pasteur, Boston, MA 02115, États-Unis

Les virus à ARN négatif non segmentés, ou Mononegavirales, représentent une grande variété de pathogènes infectant les hommes, les animaux et les plantes. Leur protéine L est une ARN polymérase ARN-dépendante nécessaire à la réplication et la transcription de leur matériel génétique. La limite des techniques pour produire cette protéine sous forme recombinante en faisait la protéine la moins bien caractérisée du complexe réplicatif. Cependant, il a récemment été possible de produire et purifier la protéine L entière du virus de la stomatite vésiculaire. Les images de microscopie électronique obtenues ont fourni le premier aperçu de l’architecture d’une protéine L et des régions structuralement conservées chez les Mononegavirales ont été localisées. De plus, un nouveau test d’activité in vitro a été développé et le mécanisme d’initiation de la synthèse d’ARN par L a été caractérisé. Les effets de la phosphoprotéine P, son co-facteur principal chez tous les Mononegavirales, ont été évalués sur son activité polymérase. Ce système représente également un outil essentiel pour le criblage d’inhibiteurs dirigés spécifiquement contre l’activité polymérase de ces virus. Ces données fournissent des progrès majeurs dans la compréhension du fonctionnement de leur machinerie réplicative.