John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Formation et évolution des rétrovirus endogènes Volume 14, numéro 2, mars-avril 2010

Auteurs
Institut Gustave-Roussy, CNRS UMR 8122, Unité des rétrovirus endogènes et éléments rétroïdes des eucaryotes supérieurs, F-94805 Villejuif, France, Université Paris-Sud, F-91405 Orsay, France

Les rétrovirus endogènes (ERV) sont des parasites génétiques des génomes des vertébrés. Ils sont les « traces » d’infections ancestrales par des rétrovirus ayant intégré leur génome dans la lignée germinale d’un hôte et s’étant ensuite transmis de façon verticale de génération en génération. À la suite de la colonisation de la lignée germinale, ces éléments peuvent évoluer de différentes façons. Certains ERV peuvent proliférer dans l’ADN de leur hôte, aboutissant à la formation de familles multicopies et à l’envahissement du génome de populations entières. D’autres éléments peuvent progressivement dégénérer et perdre leur capacité de multiplication et ne subsister qu’à l’état de séquences fossiles dans le génome hôte. Enfin, certains ERV peuvent être conservés, entièrement ou partiellement, par une pression de sélection positive s’ils apportent un bénéfice à leur hôte en termes de succès évolutif. Cette diversité d’évolution a permis de façonner, chez les différentes espèces de vertébrés, des répertoires très variés d'ERV.