JLE

Virologie

MENU

Épidémiologie des eaux usées : le diable se cache-t-il dans les détails ? Article à paraître

Tableaux

Auteurs
1 Sorbonne Université, Inserm, Centre de Recherche S-Antoine, Paris, France
2 Institut de recherche biomédicale des armées, Brétigny-sur-Orge, France
3 Université de Strasbourg, UPR 9002 CNRS, IUT Louis Pasteur, Schiltigheim, France
4 Actalia, F-50000 Saint-Lo, France
5 Institut Pasteur de la Guyane, 97300 Cayenne, France
6 Université de Lorraine, CNRS, LCPME, F-54000, Nancy, France
7 Sorbonne Université, CNRS, Université de Paris, Laboratoire Jacques-Louis Lions (LJLL) et Institut universitaire de France, Paris, France
8 Eau de Paris, R&D Laboratory, DRDQE Ivry-sur-Seine, France
9 Groupement d’intérêt scientifique Obépine, https://www.reseau-obepine.fr
* Correspondance : V. Marechal

Comment évaluer l’état de santé d’une population à grande échelle, sans multiplier les tests et à moindre coût ? Réceptacle des molécules et des agents infectieux libérés dans les selles et les liquides biologiques des populations, les eaux usées constituent une matrice de choix pour détecter et suivre certaines maladies infectieuses.L’épidémiologie des eaux usées (ou plutôt via les eaux usées) (Wastewater-based épidémiologie, WBE) réunit l’ensemble des approches – microbiologiques et chimiques pour [...]