John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Emerging reoviruses: the next pandemic? Volume 27, numéro 3, Mai-Juin 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, Université de Montréal, BP 6128, Succursale Centre-ville, Montréal, QC H3C 3J7, Canada
* Correspondance : G. Lemay

Les réovirus émergents : vers une prochaine pandémie?. Alors que le monde se remet lentement de l’émergence du SRAS-CoV-2 responsable de la pandémie de Covid-19, on peut se demander si des membres d’autres familles de virus pourraient émerger d’une manière similaire. De tels virus pourraient-ils aussi réussir à établir une distribution mondiale, avec des conséquences similaires à celles du SRAS-CoV-2 ? L’une de ces menaces est l’émergence possible de réovirus pathogènes, en particulier par transmission zoonotique. Les réovirus sont des virus ubiquitaires à distribution mondiale et divers isolats ou souches se retrouvent chez un grand nombre d’espèces de mammifères et d’autres vertébrés. Lors de leur découverte initiale, on les nomma « virus respiratoires entériques orphelins » (d’où l’acronyme « reo ») afin de refléter le fait qu’ils ne pouvaient être associés de façon claire à une maladie donnée. Cependant, ce n’est pas nécessairement le cas pour tous ces virus, comme le montrent clairement certains d’entre eux chez l’animal. De manière significative, on note de nombreux rapports de transmission zoonotique, en particulier des chauves-souris aux humains. Dans ce manuscrit, les propriétés pertinentes des réovirus connus seront d’abord brièvement présentées, suivies d’un examen des preuves de la transmission zoonotique de réovirus pathogènes à l’humain. Les travaux futurs nécessaires à une préparation en vue de l’émergence possible de ces virus seront ensuite brièvement discutés.