John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Eléments transposables et évolution des génomes Volume 1, numéro 2, Mars - Avril 1997

Auteurs
Institut de recherche sur la biologie de l'insecte, UPRESA CNRS 6035, Université François-Rabelais, Faculté des Sciences, avenue Monge, 37200 Tours

Les éléments transposables sont des séquences moyennement à hautement répétées dans les génomes procaryotes et eucaryotes. Ils ont la particularité d'être mobiles et donc de transposer au sein de ces génomes. Plusieurs classes d'éléments transposables ont été décrites en fonction de leurs modes de transposition. Les éléments de classe I, regroupant les rétrotransposons, les éléments de type Lines et Sines, se caractérisent par une transposition nécessitant une phase ARN. Seuls les rétrotransposons et les Lines sont capables de synthétiser la transcriptase inverse. Ils ne sont présents que chez les eucaryotes. Les éléments de classe II transposent par l'intermédiaire d'une molécule d'ADN à l'aide d'une enzyme appelée la transposase. Ils sont présents chez les bactéries et les eucaryotes. La capacité des éléments transposables à transposer de locus à locus produit une variabilité importante du génome. La variabilité induite correspond à de nombreux changements affectant aussi bien l'organisation des gènes que leur fonction. Les séquences ainsi mutées sont soumises au crible de la sélection naturelle. Les éléments transposables sont donc des facteurs importants de l'évolution des génomes. Enfin au plan des applications biotechnologiques, leurs propriétés d'intégration dans le génome en font des vecteurs de choix dans la transgénose animale ou végétale.