John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Covid-19, septembre 2020 : avis de tempête automnale Volume 24, numéro 6, Novembre-Décembre 2020

Auteur
Professeur honoraire, Paris, France
* Correspondance

La recrudescence de l’épidémie de Covid-19 à l’automne 2020 en France et dans de nombreux pays du monde suscite de nombreuses questions. La situation de l’infection à SARS-CoV-2 en France après la première vague épidémique du printemps 2020 indique, de façon très approximative, plus de 30 000 décès, 3 à 4 millions de personnes infectées, 50 % d’infections asymptomatiques. Ces données incitent à revoir la perception initiale de cette infection que l’on imaginait bénigne, à diffusion massive, homogène et rapide (« tsunamique »), et comportant une large majorité de formes asymptomatiques. Cela invite à reconsidérer l’hypothèse d’un rôle majeur de sujets superdisséminateurs dans la propagation de l’infection qui serait plus limitée et discontinue (« saltatoire »), comme pour le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV. Le rôle de la charge virale dans la transmission et l’expression clinique de l’infection est aussi à évaluer. Pour lutter contre la propagation de l’épidémie, le confinement généralisé apparaît a posteriori d’un coût démesuré par rapport à son efficacité alors que l’application des gestes barrières (masque respiratoire, hygiène des mains, distanciation sociale) est à promouvoir sans aucune restriction, parallèlement au diagnostic et à l’isolement temporaire des personnes infectées. Si l’épidémie de Covid-19 est un défi médical pour les sociétés humaines, elle est aussi un défi moral qu’elles ne peuvent ignorer.