JLE

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Reconstruction mammaire par TRAM-flap après mastectomie : place de l’embolisation des artères épigastriques inférieures Volume 29, numéro 4, Juillet-Août 2017

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4
Auteurs
1 Clinique de l’Orangerie, Unité de radiologie interventionnelle vasculaire et oncologique, 29, allée de la Robertsau, Strasbourg, France
2 Clinique Rhena, Institut du sein, 10, rue François Epailly, Strasbourg, France
* Tirés à part

Initialement décrite au début des années 1980, puis progressivement délaissée au profit de la technique DIEP (deep inferior epigastric perforator) en raison d’un taux de nécrose élevé, la reconstruction mammaire par lambeau myocutané autologue de muscle grand droit ou TRAM-flap profite d’un regain d’intérêt suite au développement du principe d’autonomisation. L’autonomisation consiste à rediriger le flux épigastrique inférieur par les artères épigastriques supérieures afin d’augmenter au maximum la vascularisation cranio-caudale du lambeau. Diverses techniques chirurgicales et par embolisation ont été décrites. L’embolisation, peu invasive et aussi efficace que la chirurgie dans notre série, s’est imposée comme technique en première intention. La réalisation conjointe d’un angioscanner de la paroi abdominale quatre à six semaines après autonomisation a permis de faire baisser le taux de nécrose de 10 à moins de 1 % par la sélection des patientes à la vascularisation optimale.