JLE

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Pathologies cardiovasculaires chez les patients en situation de précarité Volume 9, numéro 5, Mai 1997

Auteurs
service de médecine interne ; P. Faure, pharmacie, hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris Cedex 10.

Les pathologies cardiovasculaires observées chez les plus démunis sont caractérisées par leur survenue dans des conditions de vie particulières qui favorisent les polypathologies, par des consultations à un stade tardif avec complications viscérales graves, souvent irréversibles, responsables d’une mortalité deux à trois fois plus élevée que dans la population générale, par la réémergence de pathologies anciennes (rickettsioses, carences vitaminiques) et par des facteurs de résistance au traitement avec difficulté du suivi et risque de mauvaise observance thérapeutique. La création récente, à l’hôpital public, de structures d’accueil pour les plus démunis avec prise en charge médicale et sociale simultanée permet d’envisager, à titre gratuit pour le patient, les explorations nécessaires et le traitement adapté aux pathologies cardiovasculaires observées, à condition d’évaluer au mieux le risque cardiovasculaire absolu et d’œuvrer simultanément pour la récupération d’une couverture sociale.