JLE

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Monoxyde d’azote et cancérogenèse Volume 7, numéro 1, Janvier 1995

Auteurs
centre international de recherche sur le cancer, 150, cours Albert-Thomas, 69372 Lyon cedex 08, France.

De nombreux travaux ont mis en évidence les influences à la fois nocives et protectrices du monoxyde d’azote aux différentes étapes du processus de cancérogenèse. En effet, le monoxyde d’azote, essentiel aux défenses de l’organisme, est en revanche susceptible d’entraîner des altérations de l’ADN (oxydation, déamination, nitrosation) lorsqu’il est produit en excès. Cependant, les rôles du monoxyde d’azote sont plus ou moins controversés et leur élucidation permettrait de comprendre les mécanismes mis en jeu lors du développement de certains cancers liés à des processus inflammatoires chroniques.