John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Maladies des petits vaisseaux cérébraux : implications thérapeutiques Volume 32, numéro 1, Janvier-Février 2020

Illustrations

  • Figure 1
Auteur
Université de Paris, AP-HP, Hôpital Lariboisière, Service de neurologie et centre des maladies vasculaires rares du cerveau et de l’œil (CERVCO), 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : maladies des petits vaisseaux cérébraux, AVC ischémique, AVC hémorragique, lacunes, hypersignaux de la substance blanche, microsaignements
  • DOI : 10.1684/stv.2019.1099
  • Page(s) : 13-8
  • Année de parution : 2020

Les maladies des petits vaisseaux cérébraux sont des affections fréquentes exposant au risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémique et hémorragique. Ces affections peuvent être détectées, à l’aide d’une imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale des années avant la survenue de l’AVC, sous la forme d’hypersignaux de la substance blanche, de lacunes et/ou de microsaignements. L’utilisation de ces marqueurs pour la gestion des traitements chez des sujets âgés à haut risques ischémique et hémorragique a beaucoup évolué ces dernières années. L’objectif de cette mise au point est d’illustrer les prises en charge actuelles, depuis la découverte fortuite sur une IRM de marqueurs de maladies des petits vaisseaux cérébraux jusqu’à la prise en charge après un AVC ischémique ou hémorragique.