John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Lymphœdèmes secondaires du membre supérieur Volume 20, numéro 6, Juin 2008

Auteur
Unité de lymphologie, hôpital Cognacq-Jay, 15, rue Eugène-Millon, 75015 Paris, France

Les lymphœdèmes sont la conséquence d’une stase lymphatique responsable d’une augmentation de volume du membre atteint. Les lymphœdèmes secondaires du membre supérieur après traitement d’un cancer du sein sont les plus fréquents en France. Le diagnostic de lymphœdème est clinique. L’érysipèle est la principale complication des lymphœdèmes en dehors du retentissement fonctionnel et psychologique, souvent important. Le traitement repose sur la physiothérapie décongestive complète dont la première phase, intensive, permet de diminuer le volume. Elle comprend les bandages peu élastiques multicouches avec des bandes à allongement court, les drainages lymphatiques manuels, les soins de peau et les exercices. La seconde phase, essentiellement basée sur le port d’une compression élastique, permet de stabiliser le volume du lymphœdème. Un suivi médical régulier est nécessaire pour maintenir au long cours la motivation des patientes, indispensable au traitement de cette pathologie chronique.