John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Le Calcitonin Gene Related Peptide (CGRP) : vasodilatateur des années 90 ? Volume 7, numéro 3, Mars 1995

Auteur
service de médecine interne (Pr. Godeau), hôpital de la Pitié, Paris.

Le calcitonin gene related peptide (CGRP) est un neuropeptide de trente-sept acides aminés, essentiellement synthétisé par les cellules du système nerveux central et périphérique, dont l’ARN messager a été découvert en 1982 par Rosenfeld et al. [1]. L’originalité de ce peptide, outre ses propriétés vasculaires sur lesquelles nous reviendrons, est le type même de sa production. En effet, le gène codant pour le CGRP est le même que celui qui code pour la calcitonine, d’où son appellation ; il est situé sur le bras court du chromosome 11. Le transcrit primaire de ce gène, qui recopie toutes les portions du gène, subit une maturation qui conduit à l’élimination des introns et à la formation de l’un ou l’autre des deux messagers, calcitonine ou CGRP. Le gène de la calcitonine exprime ainsi deux ARN messagers codant pour les précurseurs de la calcitonine et un ARN messager codant pour les précurseurs du CGRP I [2]. Un autre gène, situé sur le même chromosome, n’exprime qu’un seul messager codant pour le précurseur du CGRP II, isomère du CGRP I, ne différant de celui-ci que par trois acides aminés. Les mécanismes par lesquels le même gène aboutit de préférence aux ARN messagers de la calcitonine dans la thyroïde et à l’ARN messager du CGRP I dans le système nerveux central et périphérique ne sont pas entièrement élucidés.