John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Ischémie aiguë bilatérale des membres inférieurs révélant une hyperhomocystéinémie Volume 31, numéro 6, Novembre-Décembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Centre hospitalier universitaire Ibn Sina, Service de chirurgie vasculaire, 1040 Souissi, Rabat, Maroc
* Tirés à part
  • Mots-clés : ischémie de membre, thrombus aortique, hyperhomocystéinémie, héparine
  • DOI : 10.1684/stv.2019.1095
  • Page(s) : 257-61
  • Année de parution : 2019

Un jeune homme de 37 ans, sans antécédents notables, s’est présenté pour une ischémie subaiguë des deux membres inférieurs sans déficit sensitivo-moteur.

L’examen trouvait des pouls fémoraux bien perçus et symétriques, des pouls poplités et distaux abolis de façon bilatérale, des pieds froids avec un temps de recoloration de 4 secondes sans dépilation cutanée et sans déficit sensitivo-moteur. L’examen cardiovasculaire et général était sans anomalie. L’évolution a été favorable sous héparine.

L’angioscanner de l’aorte abdominale et des membres inférieurs a été réalisé en urgence objectivant un thrombus de l’aorte abdominale sous-rénale et une obstruction embolique quasi occlusive des deux artères poplitées avec une reprise très distale.

Devant l’amélioration clinique et la diminution de la taille du thrombus constatée à l’écho-doppler, l’indication chirurgicale n’a pas été retenue.

L’exploration étiologique n’a pas trouvé d’autres anomalies en dehors d’un effondrement du taux de vitamine B12 et une hyperhomocystéinémie.

Cette observation attire l’attention sur les complications artérielles graves de l’hyperhomocystéinémie chez les sujets jeunes et l’intérêt de la rechercher devant un tel tableau. Elle ouvre également le débat entre le traitement médical conservateur ou l’attitude chirurgicale.