John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Intérêt de la compression à court terme en post-procédure curative de l’insuffisance veineuse superficielle Volume 33, numéro 2, Mars-Avril 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteur
Médecine vasculaire, 30, place Louis Jouvet, Grenoble, France
* Tirés à part

Les procédures curatives de l’insuffisance veineuse superficielle progressent vers une moindre agression, conduisant à une locomotion immédiate peu douloureuse avec peu de complications pour des résultats publiés toujours excellents. La compression prescrite sur le court terme pour réduire les effets indésirables, améliorer les résultats et le confort immédiat du patient a donc une place réduite. Les études montrent une réduction de la durée de port à moins d’une semaine, une pression exercée de moins de 30 mmHg, et l’utilisation de bas plutôt que de bandages. Aucune étude n’a démontré une réduction du risque thrombotique et les résultats à court terme des procédures ne semblent pas être améliorés, toute méthode confondue, par le port d’une compression. En revanche, la douleur, bien que faible à modérée, est moindre sous compression, quelle que soit la technique. L’ajout d’un dispositif excentrique apporterait un bénéfice supplémentaire, bien que faible, à une compression par bande ou bas.