John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Cause inhabituelle d’une dysphonie : anévrisme aortique d’origine syphilitique Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 CHU Hassan II, service de radiologie, université sidi Mohammed Ben Abdellah, Route de Sidi Hrazem, 1835, avenue Hassan II, Fès, Maroc
2 CHU Hassan II, service de pneumologie, université sidi Mohammed Ben Abdellah, Route de Sidi Hrazem, 1835, avenue Hassan II, Fès, Maroc
* Tirés à part

Les anévrismes infectieux de l’aorte sont rares ; ils représentent moins de 3 % de l’ensemble des anévrismes aortiques [1]. L’origine syphilitique est encore plus rare. Nous rapportons le cas d’un anévrisme aortique d’origine syphilitique chez une femme âgée de 80 ans, ayant accusé une dysphonie évoluant depuis trois mois, aggravée par l’installation d’une dyspnée. L’exploration biologique et radiologique a permis de poser le diagnostic de cette entité qui s’est manifestée par une symptomatologie peu commune. À travers cette observation, nous analysons les aspects cliniques, diagnostiques et thérapeutiques de cette entité, tout en insistant sur le fait que l’origine infectieuse, particulièrement syphilitique, doit être considérée parmi les diagnostics différentiels des anévrismes aortiques.