JLE

Sciences sociales et santé

MENU

Le mal-être des professionnels en Ehpad et en période pandémique Article à paraître

Auteurs
* Sociologue, Université de Lorraine, 57000 Metz, France ;
** Épidémiologiste, Chef du pôle recherche, Université de Lorraine, Centre Pierre Janet, 57000 Metz, France ; UMR 1319 INSPIIRE, Université de Lorraine, INSERM, 57000 Metz, France ;
*** Psychologue, Université de Lorraine, Centre Pierre Janet, 57000 Metz, France
**** Docteur, Épidémiologie, Inserm CIC-1433 Clinical Epidemiology, Nancy University Hospital, 54000 Nancy, France ;
***** Épidémiologiste UMR 1319 INSPIIRE, Université de Lorraine, INSERM, 57000 Metz, France ; Inserm CIC-1433 Clinical Epidemiology, Nancy University Hospital, 54000 Nancy, France ;
****** Data manager, Université de Lorraine, Centre Pierre Janet, 57000 Metz, France ;
******* HDR, Professeur des Universités, Psychologie, Université de Lorraine, Centre Pierre Janet, 57000 Metz, France ; UMR 1319 INSPIIRE, Université de Lorraine, INSERM, 57000 Metz, France ;

Les difficultés psychologiques des professionnels soignants des établissements hospitaliers durant la pandémie de Covid-19 ont rapidement fait l’objet d’une préoccupation particulière. La situation en Ehpad ainsi que celle des professionnels non soignants, en revanche, ont peu été étudiées. À partir d’une enquête fondée sur une méthodologie mixte, menée sur l’un des territoires les plus touchés par la première vague épidémique en France, cet article entend décrire les difficultés rencontrées par les professionnels soignants et non soignants travaillant dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), leurs effets potentiels en matière de santé mentale, les ressorts de leur régulation et leur inscription dans des dynamiques structurelles fragilisant certains profils sociodémographiques. Ces résultats invitent à penser différemment les enjeux qui entourent la souffrance psychologique suite à la crise, ainsi que les leviers de sa prévention.