JLE

Sciences sociales et santé

MENU

Des « battantes » et des « faibles » ? Tenir au travail avec une endométriose Volume 41, numéro 4, Décembre 2023

Auteur
* Politiste, Université Paris 8, Cresppa

L’article porte sur les conséquences de l’endométriose sur la vie professionnelle et s’appuie sur deux enquêtes, quantitative et qualitative. L’endométriose est une maladie chronique inflammatoire qui touche au minimum une femme sur dix en France. L’article montre qu’en rendant plus pénibles les activités de travail, l’endométriose constitue un enjeu de santé au travail. Loin de naturaliser une moindre capacité ou une vulnérabilité des femmes au travail, une approche attentive aux conditions d’emploi et de travail des femmes permet de rendre compte dans quelle mesure l’organisation du travail n’est pas favorable à la santé des femmes au travail, ce qui vient renforcer les inégalités de genre au travail. Le manque de reconnaissance de l’endométriose comme enjeu de santé au travail a des conséquences sur la manière dont cette maladie est appréhendée par les acteurs de la santé au travail et par l’entourage professionnel des femmes atteintes d’endométriose. Elles peinent à trouver des aménagements qui leur permettent de se maintenir en emploi et réalisent un important « travail en plus » pour tenir au travail et se maintenir en emploi.